Oui, la gratitude marche !

Voici un exercice que j’ai fait faire aux profs de français qui étaient venus à la journée d’immersion à Auckland le jour d’avant le congrès NZALT cette année.

Je vous laisse faire les exercices comme si vous étiez des élèves. D’accord ?

Lisez les expériences suivantes en français et la traduction en anglais sur la gratitude et répondez «Vrai» ou «Faux» :

1) Des psychologues londoniens ont montré que les personnes à qui ils avaient demandé d’éprouver chaque jour un peu de reconnaissance avaient, au bout de deux semaines, un meilleur sommeil et une tension artérielle abaissée par rapport à un groupe comparable.

London psychologists have shown that the people they had asked to feel a bit of gratitude every day had a better sleep and a lower blood pressure as opposed to a comparable group at the end of two weeks.

VRAI OU FAUX ? SI C’EST FAUX, QU’EST-CE QUI EST FAUX ?

2) Des médecins de l’hôpital de Boston ont constaté que des patients suicidaires, à qui ils avaient donné des exercices psychologiques conduisant à ressentir de la gratitude, voyaient leur désespoir disparaître dans 90 % des cas !

Doctors from the Boston Hospital have discovered that suicidal patients to whom they had given psychological exercises leading to feelings of gratitude saw their despair disappear in 90 % of the cases!

VRAI OU FAUX ? SI C’EST FAUX, QU’EST-CE QUI EST FAUX ?

3) Une équipe irlandaise a montré qu’en seulement trois semaines, un groupe de personnes qui devaient noter chaque jour 5 choses dont ils se sentaient reconnaissants voyaient leur niveau de stress et de dépression chuter jusqu’à 27 % (aucun effet n’a été noté dans un groupe comparable qui devait simplement noter 5 choses qui leur étaient arrivées dans la journée !)

An Irish team showed that in only three weeks, a group that had written down every day three things they felt grateful for saw their levels of stress and depression drop down to 27% (no effect was noticed in a comparable group who had just written down 5 things that had happened to them during the day).

VRAI OU FAUX ? SI C’EST FAUX, QU’EST-CE QUI EST FAUX ?

affection-appreciation-art-424517 (1)

4) Les mêmes résultats ont été trouvés par des chercheurs de Hong-Kong auprès de personnels d’hôpitaux, par nature particulièrement exposés au stress et à la déprime.

Hong-Kong researchers observed the same results with hospital staff who are particularly exposed to obesity and depression.

VRAI OU FAUX ? SI C’EST FAUX, QU’EST-CE QUI EST FAUX ?

5) Dans une étude récente, les chercheurs ont demandé à un groupe de patients souffrant de maladie cardiaque de tenir un journaldes évènements dont ils pouvaient être reconnaissants. Au bout de seulement deux mois, leur niveau d’inflammation avait reculé et leur rythme cardiaque s’était amélioré.

In a recent study, researchers asked a group of patients suffering from heart disease to keep a diary of the events they could be grateful for. At the end of two months only, their level of inflammation had decreased and their heartbeat had improved.

VRAI OU FAUX ? SI C’EST FAUX, QU’EST-CE QUI EST FAUX ?

6) Le Professeur Emmons de l’Université de Californie a sélectionné, au début des années 2000, plusieurs centaines de personnes et les a réparties en trois groupes avec les consignes suivantes :

  • Le premier groupe devait noter chaque semaine au moins cinq évènements positifsqu’ils avaient vécus et dont ils pouvaient être reconnaissants.
  • Le second groupe devait faire la liste des « irritants »de la vie quotidienne, des évènements qui tendent à les tracasser.
  • Le troisième groupe devait simplement noter les évènements notablesde la semaine, ceux qui avaient eu un impact sur leur existence.

Au bout de 3 mois, les membres du premier groupe («gratitude») présentaient l’état général le plus enthousiaste, positif et optimiste sur l’avenir.

Professor Emmons from the University of California selected several hundreds of people at the beginning of the years 2000 and divided them into three groups with the following instructions:

  • The first group had to write down every week at least five positive events they had lived and they could be grateful for.
  • The second group had to write down the list of frustrating things in daily life, events that would tend to worry them.
  • The third group just had to write down the important events of the week, those that had had an impact on their life.

At the end of 3 months, the members of the first group (“gratitude”) would show the most enthusiastic, positive and optimistic general state about the future.

VRAI OU FAUX ? SI C’EST FAUX, QU’EST-CE QUI EST FAUX ?

Recommendation:

  • What 3 things can you be grateful for right now?
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s